★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ HIGHLANDER (c) OCEAN ★

AMSTRAD MAGAZINEA100%

Nous voici après les fêtes de Noël et du Jour de l'An. Il faut après ces quelques jours de répit revenir au « front » car en effet pour pouvoir continuer à vivre il vous faudra combattre trois adversaires aussi coriaces les uns que les autres. Ce jeu est la réunion de trois blocs indépendants. Tout d'abord, le premier bloc charge Highlander 1. Pour vous faire patienter durant le chargement, vous prenez plaisir à contempler le superbe (c'est le moins que l'on puisse dire) dessin plein écran du visage du guerrier que vous serez. Tous les détails y sont : cheveux ondulés, légères commissures aux lèvres, quelques rides sur le front dues à la fatigue des combats, yeux profonds qui confèrent au regard une puissance digne d'un aventurier des temps modernes. Quelques secondes plus tard, vous voyez apparaître le dessin de l'endroit où vous devrez combattre votre premier adversaire qui n'est autre que Ramirez. Malgré un effort louable de la documentation (en français et en allemand s'il vous plaît), il manque la description de l'utilisation des différentes options du menu. Il faut retenir que lorsque vous avez appuyé une fois sur la barre espace pour faire cesser la musique, au demeurant agréable, vous pouvez choisir de jouer contre un joueur humain, dans ce cas vous appuyez sur le 2 du clavier, puis sur la barre espace pour commencer la combat, ou contre l'ordinateur, dans ce cas vous appuyez sur le 1 du clavier puis sur la barre espace pour commencer le combat ; enfin il existe une troisième option qui est celle de démonstration, appuyez sur le 0 du clavier puis sur la barre espace. Cette option de démonstration est très instructive puisqu'elle permet de voir comment l'ordinateur attaque et de savoir où sont ses points faibles. Il faut être assez observateur puisque cette canaille change assez souvent son jeu d'attaque ce qui ne manque pas de charme. Le plus captivant étant bien entendu de sélectionner l'option 1, vous verrez qu'à ce niveau il ne faut que quinze minutes de maniement de l'épée pour pouvoir venir régulièrement à bout de votre adversaire.

Avant de combattre, il est préférable de vous entraîner au maniement de l'épée. J'avoue que sans la documentation, il est très difficile de comprendre tous les mouvements possibles de votre arme. Je conseille à tout débutant comme moi de se servir du clavier par ailleurs très bien et surtout très logiquement disposé (il y a quand même six touches à manipuler) pour faire bouger le bonhomme ou l'épée. Quelques exemples sont donnés sur la documentation. Il faut simplement retenir une chose : pour le joystick lorsque vous appuyez sur le bouton de tir vous avez tous les mouvements possibles de l'épée. Votre bonhomme ne peut pas se déplacer. Par contre, dès que vous lâchez le bouton tous les mouvements sont attribués au combattant : l'épée est alors invalide. Donc, attention à synchroniser vos mouvements entre déplacements de votre corps ou de votre épée. Si vous jouez seul, la touche S aura la même fonction que le bouton de tir du joystick, si vous jouez à deux il y aura la touche 5 du pavé numérique qui aura la même fonction que votre touche S.

Un petit détail : si vous combattez assez longtemps sur un tableau vous allez vite vous rendre compte que l'ordinateur devient meilleur : en effet au fur et à mesure des combats (avec le même adversaire) l'ordinateur analyse vos défenses et vos attaques. Il convient donc de varier au maximum votre jeu d'attaque sinon "couiikkk"... Comme dans tout combat à moins que ce ne soit un coup décisif, vous disposez d'un certain potentiel d'énergie que vous perdez en fonction des coups que vous ne parez pas. Vous récupérez cette énergie mais très lentement ; alors prudence !! Il y a trois zones d'énergie que vous avez en permanence sur le bas de l'écran. Une zone verte indique que vous êtes tranquille, la zone jaune vous prévient d'être prudent tandis que la zone rouge conseille la fuite lâche et veule (pour reprendre de l'énergie) plutôt que de soutenir un combat téméraire et suicidaire. Apprenez donc à être sage et réfléchi car les deux autres adversaires ne vous feront pas de cadeaux.

Des combats sanglants

La deuxième partie se joue contre Fizir dans un des quartiers de New York. J'avoue que cet adversaire est difficile mais avec de l'entraînement il est possible d'équilibrer victoires et défaites. Quant à la dernière partie, j'ai encore beaucoup de travail à accomplir et surtout de la sagesse à gagner. Il s'agit de Kurgen qui m'a fait fuir plus d'une fois. Le combat se déroule au dessus des rues de la ville sur un toit désert, donc aucun secours possible (mais que fait la police !).

Highlander est un logiciel qui fait partie de la nouvelle race des « hits ». Très original dans sa conception, il permet de passer de bons moments à se défouler contre l'ordinateur ou contre une personne que vous n'appréciez guère mais que vous pouvez écraser à travers des combats sanglants et sans merci. Les mouvements sont si nombreux que le graphisme n'est pas toujours très net. Il faut dire quand même que durant ses déplacements, le guerrier bouge les pieds (articulation moitié du pied), plie les genoux, courbe le menton et articule son bras qui tient l'épée ; tout ceci donne une impression de souplesse surprenant.

G.P., AMSTRAD MAGAZINE

HIGHLANDER
(c) OCEAN

PROGRAMMING: roy gibson
ARTWORK: STEVE CAIN , MARTIN CALVERT , simon butler
MUSIC: CRWTH , STEVE CALVERT
COVER: BOB WAKELIN

★ LICENCE: COMMERCIALE
★ ANNÉE: 1986
★ LANGUAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 0 , ARCADE , MEDIAEVAL , SWORD , FIGHTING , TAPE

★ PROTECTION: SPEEDLOCK-TAPE-V1985
★ RERELEASE: ERBE SOFTWARE (SPAIN)


Cliquez sur l'image pour voir les différents packages (2).

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Adverts/Publicités:
» HighlanderDATE: 2006-06-29
DL: 112 fois
TYPE: image
SIZE: 284Ko
NOTE: w967*h1367

» Highlander    (There  Can  be  Only  One)    ENGLISHDATE: 2014-05-10
DL: 37 fois
TYPE: image
SIZE: 256Ko
NOTE: w951*h1376

» Highlander    ENGLISHDATE: 2014-05-10
DL: 39 fois
TYPE: image
SIZE: 258Ko
NOTE: w939*h1358

» Highlander    FRENCHDATE: 2011-02-03
DL: 82 fois
TYPE: image
SIZE: 216Ko
NOTE: w789*h1095

Bonus:
» Highlander    Joystick  ControlsDATE: 2012-03-22
DL: 92 fois
TYPE: image
SIZE: 543Ko
NOTE: w1554*h2024
 

Cover:
» HighlanderDATE: 2016-09-07
DL: 114 fois
TYPE: image
SIZE: 151Ko
NOTE: w833*h779

Dumps disks:
» Highlander    CHANY-NPSDATE: 2013-08-30
DL: 57 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 91Ko
NOTE: DiskTracks=39
.HFE: OUI
 
» Highlander    XORDATE: 2015-07-07
DL: 26 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 225Ko
NOTE: DiskTracks=41
.HFE: OUI
 

Dumps cassettes (version commerciale):
» HighlanderDATE: 2010-03-29
DL: 79 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 75Ko
NOTE: Speedlock Tape v2 (1985)/CDTCount=3

» Highlander    (Release  ERBE)    ENGLISHDATE: 2012-02-20
DL: 70 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 76Ko
NOTE: Dump by Abraxas ; Speedlock Tape v2 (1985)

Medias/Supports:
» Highlander    (Release  TAPE)    ENGLISHDATE: 2016-09-07
DL: 19 fois
TYPE: image
SIZE: 51Ko
NOTE: Scan by Loic Daneels ; w598*h731

» Highlander    (Release  TAPE-ERBE)    ENGLISHDATE: 2017-03-31
DL: 1 fois
TYPE: image
SIZE: 107Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w699*h815
 

Notice d'utilisation:
» Highlander    ENGLISHDATE: 2011-07-25
DL: 25 fois
TYPE: PDF
SIZE: 696Ko

Sur le forum:
» Topic: Cheats, pokes ou solution pour "Highlander"
Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 029 millisecondes et consultée 1320 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.