★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ FIGHTER BOMBER (c) ACTIVISION ★

A100%AMSTRAD ACTIONJOYSTICKAMSTAR

On n'a sûrement jamais vu de simulateur de vol aussi bien réalisé sur CPC que Bomber.

Voilà un jeu qui va enfin pleinement réconcilier les cépécistes avec les simulations.

La dernière ayant fait date étant le célèbre Chuck Veager de Electronic Arts, qui date déjà de plus d'un an.

Ah ! je meurs, je suis vert, j'hallucine! Telles sont les expressions que l'on peut entendre fuser dans la rédaction lors du lancement du jeu. Dès la page écran, je me roule par terre et je ne suis pas au bout de mes peines. Après avoir sorti mon pilote de l'anonymat, je me rue sur le choix des machines. Les avions apparaissent en vue 2D, en dessous desquels des icônes me permettent de les voir en 3D face pleine, évoluant dans une spirale infernale, d'afficher les infonnations sur l'appareil, de passer d'un avion à l'autre. Le choix se fait entre quatre appareils, le Mig 27 Flogger, le Phantom 4 E, le Tornado et le Saab Viggen.

PREMIERE MISSION

Direction la salle de briefing pour choisir ma mission. Au début, une seule est disponible, en dehors, bien sûr, des missions d'entraînement, où on apprend à manier l'appareil au sol, en vol, ou avant l'atterrissage.
Dans cette mission, vous devez détruire un camp de terroristes installé en plein centre des Etats-Unis. Vous disposez alors, comme pour toutes les missions, d'un canon avec 250 obus, 9 Sidewinders pour les combats aériens et 9 Mavericks pour les cibles au sol.
Une fois la mission choisie, la carte apparaît et vous y repérerez votre base d'envol, votre cible et le trajet prévu. Vous pouvez ensuite obtenir des informations sur les cibles que vous serez amené à détruire.

UN INTERIEUR DOUILLET

Chaque appareil possède son propre tableau de bord. Vous retrouvez sur chacun de ces tableaux les mêmes indicateurs, mais pas toujours placés aux mêmes endroits. lis concernent la poussée de vos réacteurs, votre réserve de carburant, le train d'atterrissage, le radar, etc.
En surimpression sur votre vue du cockpit se trouve le HUD. Celui-ci vous donne à droite votre altitude, à gauche votre vitesse et en haut votre direction.
Le graphisme relativement fm permet d'apprécier les reliefs, de même qu'un certain nombre de bâtiments et de cibles.

UNE VRAIE MISSION

Votre rôle est non seulement de détruire des cibles, mais aussi de décoller et revenir atterrir à votre base indemne. Le décollage est une chose très facile à réaliser (il suffit de pousser les gaz à fond, d'enlever les freins de roues et de tirer sur le manche). Ça y est, vqus voilà en l'air, vos roues ne vous servent plus à rien alors autant les rentrer.

Le vol ne pose pas beaucoup de problèmes. Vous pouvez virer de deux façons: en penchant l'avion dans un virage classique, ou en -vou s servant des ailerons arrière. Ces derniers permettent une rotation plus precise, très pratique lorsque vous approchez des cibles ou de la base pour l'atterrissage. Le retour est certainement ce qu"il y a de plus périlleux. D'une part. parce que c'est toujours le moment qu'attendent les avions ennemis pour vous attaquer, d'autre part, parce qu"il faut atterrir. L'appareil intègre un. tableau indiquant le numéro, la direcoon et la distance des cibles ou de la base. Pour changer de cible ou pour sélectionner la base, il suffit d'appuyer sur la touche "N" et de suivre les nouvelles indications.

A l'atterrissage, alignez-vous sur la piste, réduisez la puissance des réacteurs et piquez légèrement. Lorsque vous approchez de la piste, ralentissez votre vol avec les aérofreins. N'oubliez pas de sortir les roues. Une fois posé sur la piste, appuyez sur les freins de roues. Votre avion s'immobilise et vous bénéficierez du débriefing, indiquant le succès ou l'échec de votre mission, comme le nombre de cibles et d'avions détruits.

LA TECHNOLOGIE MODERNE

Fini la guerre de bon papa, où l'esprit chevaleresque vous obligeait presque à présenter votre carte de visite avant de commencer le combat. Maintenant, il vaut mieux être le plus discret possible et surprendre l'adversaire si vous ne voulez pas vous retrouver avec un chapelet de missiles à têtes chercheuses aux fesses.
Le moyen le plus simple d'en finir avec les Cibles est de sélectionner un niissile et d'accrocher la cible. A ce moment-là, un carré blanc s'affiche sur l'écran et vous pourrez larguer le missile, Les autres ne possèdent pas a priori de viseur. Pour le Sidewinder, un hexagone apparaît lorsqu'un avion est accroché, mais si celui-ci sort de votre champ de vision, votre missile risque de le manquer.
Le tir au canon est, lui, quasiment inutilisable; d'un manque de précision total, il vous oblige à être très proche de la cible pour être efficace. Autre élément important, les charges antimissiles, grâce auxquelles vous vous débarrasserez des missiles guidés par infrarouge ou par radar.

UNE ADAPTATION PARFAITE

Le dernier élément technologiquement fort ne concerne pas l'aviation, mais le jeu. En effet, les vues 3D faces pleines que l'on a lors de la présentation se retrouvent aussi en cours de jeu. Vous disposez de différents angles de vues internes ou externes. Les vues internes vous montrent les côtés ou le devant, comme si vous étiez dans votre cock:pit. En revanche, les vues externes. permettent de voir votre appareil sous différents angles: de face, de dos, et de dessus; il y a même une vue depuis la tour de contrôle de votre base.

Comme vous vous en rendrez compte en lisant le manuel, l'adaptation CPC ne possède pas toutes les options du jeu original, mais la réalisation en est parfaite et bien plus complète que je ne l'espérais, Il est fabuleux de voir ce qu'on peut réellement faire avec un CPC au niveau des simulations. Voilà un soft parfaitement jouable, agréable à manier et que tout pilote micro se doit de posséder,

Fighter Lipfy

FIGHTER BOMBER de ACTIVISION
Distribué par UBI SOFT
K7 : 149 F
Disc: 199 F

Graphisme : 97%
Son : 62%
Animation : 84%
Ergonomie: 96%
Global 92%

FIGHTER BOMBER , test par LIPFY, A100% n°28 Juillet-Aout 90

FIGHTER BOMBER
(c) ACTIVISION

DEVELOPPER: VEKTOR GRAFIX ( George Iwanow , Terry Spencer , Derrick Austin)
Game Concept by John Lewis
Programmed by George Iwanow
Graphics by Derrick Austin
Design/Grafix System George Iwanow , Andy Craven , Ciaran Gultnieks
Shapes by Derrick Austin , Andy Craven , Karl West , Ian Martin
Artwork by Derrick Austin , Mark Griffiths , John Guerin

REMARK:

  • Terry recalls: "I worked with George Iwanov on Fighter Bomber from the start, first as junior to George then replacing him as the sole developer about half way through the project."
  • Originally advertised in 1989 as Bomber

★ LICENCE: COMMERCIALE
★ ANNÉE: 1990
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 1 , SIMULATION GAME , FLIGHT SIMULATOR , 3D GRAPHICS , MILITARY , TAPE , DISK

★ PROTECTIONS: SPEEDLOCK-TAPE (TAPE) , SPEEDLOCK-DISK (DISK) , SPEEDLOCK-DISK-V1989
★ RERELEASES: GREEKSOFT (GREEK) , MCM (SPAIN)


Cliquez sur l'image pour voir les différents packages (2). 

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Adverts/Publicités:
» Fighter  BomberDATE: 2016-05-28
DL: 207 fois
TYPE: image
SIZE: 208Ko
NOTE: w916*h1331

» Fighter  Bomber    (Bomber  Tactical  Air  Combat)    ENGLISHDATE: 2016-05-28
DL: 50 fois
TYPE: image
SIZE: 387Ko
NOTE: w1333*h908

» Fighter  Bomber    ENGLISHDATE: 2013-07-25
DL: 131 fois
TYPE: image
SIZE: 115Ko
NOTE: w620*h913

» Fighter  Bomber    FRENCHDATE: 2015-01-12
DL: 128 fois
TYPE: image
SIZE: 379Ko
NOTE: w787*h1116

» Fighter  Bomber    GERMANDATE: 2017-06-21
DL: 16 fois
TYPE: image
SIZE: 180Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w807*h1091

Covers:
» Fighter  Bomber    (Release  DISC)    ENGLISHDATE: 2016-09-07
DL: 163 fois
TYPE: image
SIZE: 115Ko
NOTE: w800*h974

» Fighter  Bomber    (Release  DISK)    ENGLISHDATE: 2016-09-07
DL: 121 fois
TYPE: image
SIZE: 58Ko
NOTE: w586*h716

» Fighter  Bomber    (Release  MCM)    SPANISHDATE: 2016-09-07
DL: 183 fois
TYPE: image
SIZE: 300Ko
NOTE: SCAN by Abraxas ; w1600*h1025

» Fighter  Bomber    (Release  MCM-DISC)    SPANISHDATE: 2016-09-07
DL: 58 fois
TYPE: image
SIZE: 402Ko
NOTE: w2287*h1214
 

Dump disk:
» Fighter  Bomber    XORDATE: 2013-08-30
DL: 74 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 251Ko
NOTE: Trainer +2: Infinite missiles and guns ; DiskTracks=39
.HFE: OUI
 

Dump cassette (version commerciale):
» Fighter  BomberDATE: 2010-03-29
DL: 112 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 101Ko
NOTE: Dump by DLFRSILVER/hERMOL ; Speedlock Tape
.CDT: 2

Dump disquette (version commerciale):
» Fighter  Bomber    ENGLISHDATE: 2010-03-29
DL: 80 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 116Ko
NOTE: Speedlock Disk v1989 Protection/42 Cyls
.HFE: NON

Medias/Supports:
» Fighter  Bomber    (Release  DISC)    ENGLISHDATE: 2016-09-07
DL: 26 fois
TYPE: image
SIZE: 85Ko
NOTE: Scan by Loic Daneels ; w928*h584

» Fighter  Bomber    (Release  TAPE)    ENGLISHDATE: 2016-10-04
DL: 24 fois
TYPE: image
SIZE: 17Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w374*h231

Notices d'utilisation:
» Fighter  Bomber    (Operations  Guide)    ENGLISHDATE: 2014-06-03
DL: 14 fois
TYPE: PDF
SIZE: 5450Ko

» Fighter  Bomber    (Operations  Guide)    FRENCH-GERMANDATE: 2011-07-25
DL: 60 fois
TYPE: PDF
SIZE: 2664Ko

» Fighter  Bomber    ENGLISHDATE: 2012-09-17
DL: 93 fois
TYPE: text
SIZE: 2Ko

Sur le forum:
» Topic: Cheats, pokes ou solution pour "FIGHTER BOMBER"
Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 072 millisecondes et consultée 2194 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.